LifeStyle·Paranges

Ce corps de maman(ge)

Quand on est une jeune maman, il faut apprendre à se réapproprier son corps, quand on est une jeune mamange aussi …  Je ne sais pas si c’est vrai mais ça me semble encore plus difficile pour une mamange.

Il y a bien sûr toutes ces douleurs post accouchement auxquelles je n’étais vraiment pas préparée (on ne nous dit pas tout !!!! ) comme les contractions qui continuent après l’accouchement !!! Je devais être particulièrement naïve, mais je pensais que les contractions s’arrêteraient dès que le bébé était sorti, la réalité est tout autre … et puis comme si ça n’était pas assez déroutant il faut que les sages-femmes viennent appuyer de toutes leurs forces sur ton ventre assez régulièrement pour être sûr que tout va bien ! « Euhh en fait ça va bien quand vous ne m’appuyez pas dessus parce que ça c’est de la torture !!!!! ». Quand on a eu la « joie » d’avoir le droit à des points on se rend compte que pendant plus d’une semaine la position assise est douloureuse, on ne tiens pas debout longtemps après l’accouchement (fatigue, douleurs, tout ça tout ça, …) alors il ne reste plus qu’à être allongée, position qui finit elle aussi à la longue par être assez inconfortable …

En cela j’ai peut être tord mais j’ai le sentiment que quand on a notre bébé avec nous, ça nous donne une force supplémentaire pour mettre ces douleurs de cotés et finalement s’en remettre plus rapidement…

Après avoir passés environs 2 semaines allongées, à l’exception du rdv aux PFG et de la crémation de Sasha, ça commence finalement à aller mieux, physiquement du moins.

Vient alors le moment où on se lève et où on se regarde dans le miroir. Réaliser que le ventre est toujours là, arrondi, mais vide totalement vide… et les hanches qui se sont tellement élargies, vont-elle un jour retrouver leur taille normale ? Et ces vergetures, que l’on doit masser matin et soir pendant des semaines pour limiter les dégâts, qui ne sont là que pour nous rappeler qu’on a eu un enfant, qu’on l’a porter pendant des mois, mais qu’on ne l’aura jamais dans nos bras, …

Ne pas rentrer dans ses vêtements d’avant mais refuser de porter encore les vêtements de grossesse, … trop douloureux … Encore une fois, quand on a son enfant avec soit, remettre des vêtements de grossesse pendant quelques temps après l’accouchement n’est que le résultat de la plus belle chose qui nous soit jamais arrivé et c’est probablement plus facile à accepter. Mais quand on est une maman sans enfant ce problème d’habillage nous rappel chaque jour la pire chose qui ne nous soit jamais arrivé…

 

Une mamange ne doit pas seulement se réapproprier son corps mais elle doit se battre chaque jour pour rester debout quand son corps est là pour lui « rappeler » sans cesse qu’elle a perdu son enfant, qu’elle a perdu son droit d’être mère, qu’elle a perdu une partie d’elle même …

 

Je n’ai pas encore trouvée la solution… Une fois la rééducation terminée je ferais de mon mieux pour me mettre au sport et retrouver un corps dans le lequel je me sente bien … mais en attendant, on doit juste faire avec. J’ai parfois l’envie de m’enfermer à la maison jusqu’à ce que le ventre dégonfle et que je ne donne plus l’impression d’être enceinte aux personnes qui croisent ma route… Mais la vie continue, nous avons un mariage dans 2 semaines et je dois trouver maintenant la force de faire les magasins pour trouver la tenue qui me fera me sentir le mieux possible …

Si vous avez une recette miracle pour accepter ce nouveau corps, ou pour le faire dégonfler n’hésitez pas à me la donner 😉

Publicités

3 commentaires sur “Ce corps de maman(ge)

  1. Ho je te comprends tellement ! 😞 J’ai trouvé ce moment après l’accouchement de mon ange particulièrement cruel. Impossible de remettre les vêtements de maternité, mais il fallait bien se mettre qqchose sur le dos ! J’ai dû me racheter quelques pantalons, et j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps dans la cabine d’essayage. Je pensais  » je ne devrais pas être là « . D’habitude j’aimais acheter des fringues mais là c’était une torture.
    Je portait 2/3 tenues en boucle et aujourd’hui je ne peux plus les mettre, elles sont trop connotées.

    Je suis désolée, je n’ai pas de recette miracle à te conseiller mais sache que tu n’es pas seule et que cette douleur comme les autres s’estompera avec le temps. Je t’envoie des tonnes de courage

    Aimé par 1 personne

    1. Oui c’est exactement ce qui m’est arrivée encore aujourd’hui quand je me suis retrouvée en sous-vêtements dans la cabine d’essayage … face à son reflet on se prend la vérité en plein visage ! Mais cette fois j’avais mon homme avec moi pour m’aider à rester debout…

      Je me doute bien qu’il n’y a pas de recette miracle mais ça ne coûtait rien de demander on ne sait jamais 😉
      Merci de ton message en tout cas ❤

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s